PANCRACE

2015-09-05 15.13.46

Depuis novembre 2015, le club a créé une section pancrace. Ces cours sont ouverts à tous(tes), en pratique loisir ou en compétition. Christopher vous propose de découvrir cette discipline sportive passionnante en plein essor en France. Le club est ainsi affilié à la Fédération Française de Kick-Boxing, Muay Thaï et Disciplines Associées, FFKMDA, fédération auprès de laquelle il est arbitre et formateur pour de futurs enseignants voulant peu à peu se professionnaliser. Nous comptons déjà quelques combattants parmi nous et espérons que cette nouvelle “option” intéressera ceux et celles d’entre vous qui souhaitent appréhender cette discipline sportive dans de bonnes conditions.

Un sport qui nous vient du passé et tend vers l’avenir

L’appellation Pancrace vient du Pankration, un sport de contact des jeux Olympiques anciens. Le Pancrace est une discipline dont le règlement a évolué pour qu’il puisse faire partie des futurs Jeux olympiques.

Le Pancrace (Pankratos ou Pankration selon les textes), signifie « tout en force » ou « tout en puissance ». Les premières traces écrites du Pancrace remontent à 648 av JC. Ses origines se mêlent à celle de la Mythologie. Il est ainsi dit que Thésée serait le créateur du Pancrace et utilisa ses techniques pour terrasser le Minotaure.

Le Pancrace était au programme des jeux de l’olympe Antique et était une des disciplines favorites du public. Les champions olympiques de cette ère ont marqué l’histoire.

La fin du combat était annoncée par l’abandon d’un des combattants ou le hors combat.

pancrace-anthique

La seule limite de temps imposée était le coucher du soleil, les croyances impliquant que la victoire revienne aux combattants qui avaient les faveurs des dieux.

Il n’y avait donc pas besoin de catégorie de poids et les combats étaient mixtes !

Bien que les frappes soient autorisées, la façon la plus prestigieuse de gagner un combat était d’obtenir l’abandon de l’adversaire par la réalisation d’une clef ou d’un étranglement.

Le Pancrace aujourd’hui

En ce XXI siècle, le Pancrace s’annonce comme la discipline de combat du futur.

Remis au goût du jour et adoptant des règles adaptées à la société actuelle, le Pancrace aujourd’hui, permet à ses pratiquants de s’exprimer pleinement tout en préservant leur sécurité et leur intégrité physique.

Le Pancrace se définit comme une discipline ultime car ses adeptes doivent connaître et être capable de mettre en place toutes les techniques de combat, qu’il s’agisse de combat debout ou au sol.

Quel que soit l’adversaire auquel ils sont confrontés, les combattants doivent pouvoir adapter une stratégie de combat permettant de perturber celle de l’adversaire.

Le pratiquant de Pancrace doit être capable de travailler debout sur plusieurs distances (longue, moyenne, courte), connaître les projections et diverses amenées au sol et le travail au sol (travail de contrôle …).

Pancrace-7

Parallèlement à la partie d’attaque, il doit maîtriser la partie défensive lui permettant de contrer et d’annuler les attaques de l’adversaire.

« La recherche permanente de l’excellence, de l’efficacité, ainsi que les expériences innovantes ne pouvaient qu’aboutir à l’agrégation des techniques de poings, de pieds, de tibias, de projection, et de lutte au sol en les synthétisant. Inéluctable et logique retour aux sources antiques et olympiques dont on ne peut que se féliciter.

En compétition, il s’agit d’un combat libre sans frappes au sol et sans coups de coudes. Round 5 minutes.

Texte issu du site de la FFKMDA.